Lettre à mes amis libéraux

22 déc

Astroturf = gazon artificiel

Ça me fait toujours rire, à chaque fois que survient un soubresaut qui leur déplait, d’entendre certains des vôtres pleurnicher. «Les gens sont cyniques parce que Pauline Marois fait du salissage. Bouhouhou…»

Ou, dans Kamouraska-Témiscouata d’accuser le Parti Québécois d’avoir envoyé des fiers-à-bras pour les intimider dans leur local, alors qu’un vidéo révèlera plus tard que c’était plutôt deux individus n’ayant rien à voir avec le PQ qui s’était fait prendre à partie par un de vos militants, de l’autre côté de la rue, avec force commentaires homophobes et irrespectueux envers notre chef, alors rebaptisée «Popauline».

Dernier événement en lice, le PLQ qui émet un communiqué, à quelques heures d’une partielle qu’ils sont assurés de gagner pour lancer sans preuve une accusation vague et diffuse à l’endroit du PQ de mener «une opération de salissage, bouhouhou…»

C’est connu. Les libéraux sont vertueux. Ils ne font jamais jamais de salissage. Pauline Marois est la plus méchante chef de l’opposition qu’on ait jamais vue. Jean Charest n’a jamais accusé en chambre Lucien Bouchard et Bernard Landry d’être «criminellement responsable» des morts sur civière à l’urgence. Le reste du monde est pas fin. Jean Charest trouve la politique bien injuste. Bouhouhou.

Tiens, un autre exemple. Vous vous souvenez, il y a quelques mois sur Twitter, ça a avait fait la nouvelle que vos gens de communication utilisaient des employés déguisés en militants anonymes, pas tant pour passer leur message que pour casser celui des adversaires. Prenant son meilleur ton indigné, Michel Rochette, votre directeur des comms, avait d’abord nié, pour finir par admettre que «tous les partis le font», excuse commune chez les libéraux lorsqu’ils ne peuvent plus nier leur turpitude. Rochette s’était ensuite offert une attaque frontale envers une humble militante du PQ, très active sur Twitter, l’accusant de n’être en fait personne d’autre que mon bon ami Manuel Dionne, attaché de presse du PQ. Les jours suivants lui feront ravaler ses paroles, mais pas présenter des excuses. Pendant ce temps, les «spineux» libéraux répétaient leur moto «tout le monde le fait», «les péquistes font encore du salissage», «le PQ est jaloux qu’on soit sur les réseaux sociaux nous aussi». Beaucoup de maturité… (Bouhouhou…)

Ceci dit et pour info, j’ai été pendant près de 3 ans l’un des principaux artisans de la stratégie web du PQ, en soutien à mes amis ninjas Véronique Martel et François Larouche (Que je salue au passage….). Je peux vous affirmer sur mon honneur que jamais, à aucun moment, l’utilisation d’anonymes n’a fait partie de notre approche. D’abord, parce qu’on n’y croyait pas. Une communication efficace sur le web requiert de la convivialité, de la transparence et de l’authenticité. Penser que les gens vont apprécier votre propos si vous les «spinnez» avec des anonymes, c’est témoigner d’une incompréhension assez profonde de la dynamique des réseaux sociaux.

Où est-ce que je veux en venir avec tout ça? C’est que depuis quelque jours, circule sur Facebook ce vidéo très léché visant à démontrer «hors de tout doute raisonnable» que François Legault n’est en fait qu’un dangereux séparatiste :

À venir jusqu’à date, ça n’a pas trop collé. Maquillé comme un vidéo qui serait l’oeuvre d’un militant caquiste enthousiaste devant la ferveur souverainiste de son chef. (Ben oui, niaiseux de même…) Le premier émetteur de cette vidéo étant un célèbre «spineux» libéral anonyme nommé «Le fin renard», seuls vous, membres de l’appareil libéral, le transmettez. Ça ne fonctionnera pas, donc. Je vous le répète : un message, pour marcher sur le web, doit être transparent. Je sais, c’est quelque chose qui est difficile à maîtriser chez vous.

En fait, en toute humilité, ce qui risque de donner le meilleur coup de pouce à ce montage, c’est que je le fasse circuler moi-même.

Bon. Où est-ce que je veux en venir avec tout ça? Pour le comprendre, permettons-nous de faire nos Sherlock Holmes pour tenter, par procédé de déduction/induction, de découvrir qui est l’auteur de ce mystérieux vidéo, à partir des faits connus et avérés.

Fait #1 : Il y a quelques années avait circuler sur le web un autre vidéo «astroturfé». Très bien fait, il s’agissait d’un faux reportage d’Enquête, présenté comme réel, qui associait Pauline Marois aux scandales dans la construction. Radio-Canada avait fait retirer ce vidéo qui usurpait sa marque et celle de son émission. Très léché, il y avait manifestement beaucoup de temps et/ou de fric dans ce travail.

Déduction #1 : Il existe, sur le marché politique québécois, un joueur avec beaucoup de ressources qui ne répugne pas à utiliser cette technique. Il n’est manifestement pas péquiste.

Induction #1 : Il pourrait bien récidiver.

Fait #2 : Le lien du vidéo en question émane d’un «spineux» libéral anonyme notoire et n’est retransmis que par des membres de l’appareil libéral.

Déduction #2 : Le message plaît essentiellement aux libéraux.

Induction : #2 : Il pourrait bien venir de chez eux.

Fait #3 : Les libéraux ont admis utiliser des «spineux» anonymes en les faisant passer pour des militants. On a évoqué leur pleurnichage en chambre et lors de partielles.

Déduction #3 : Les libéraux n’ont aucun scrupule à dire des choses qu’ils savent fausses quand il s’agit de marquer des points.

Induction #3 : Rien ne permet de penser qu’ils se seraient gênés cette fois-ci.

Fait #4 : Le seul autre vidéo publié sur Youtube par LeGrandBolduc, présenté par «Le fin renard» comme «un militant caquiste» est «PLQ – Écrire ensemble l’histoire du Québec», présenté au dernier congrès libéral. (Message aux gens de comms du PLQ : Rien ne sert de courir l’effacer, j’ai déjà pris une capture d’écran.)

Déduction #4 : Le vidéo a en fait été publié par un acteur libéral.

Induction #4 : La personne tentant de nous faire croire qu’il s’agit de l’oeuvre d’un militant caquiste prend les gens pour des imbéciles et fait preuve d’une incompétence manifeste en ce qui a trait au web.

Conclusion : Pas de doute, ça vient du PLQ! (Et la personne ayant exécuté cette stratégie affiche une stupidité somme toute assez singulière…)

Ce qui m’amène à l’objet de ce message.

J’en ai assez que le parti libéral utilise le cynisme pour gagner. Qu’il fasse de la politique en tablant sur des niaiseries, des faux-semblants, qu’ils créent des bruits de fond pour empêcher les autres de passer leur message. Qu’ils ne puissent se satisfaire d’envoyer leurs porte-parole dire «François Legault est un souverainiste!», mais qu’ils doivent en plus nous monter tout un scénario pour nous faire croire qu’ils ne sont pas les seuls à le dire. Que lorsqu’ils se font prendre, qu’ils se défendent en disant «Tout le monde le fait!». Que ça ne leur dérange pas d’avoir l’air fou eux-mêmes, pour autant que les autres soient discrédités également dans le processus. Et en plus, que l’on pense que les gens sont assez caves pour croire que ce vidéo vient de la CAQ. Come on. Vous êtes meilleurs que ça, non? C’est vraiment chez les républicains que vous voulez trouver votre inspiration stratégique? Quand vous faites des communiqués de presse pendant les partielles pour jouer les Caliméro, vous pensez qu’on vous voit comment, à la lumière de ces procédés que vous utilisez?

Vous, amis libéraux, je vous connais, je vous fais confiance. Je sais que vous êtes des gens de convictions. Je suis absolument convaincu que vous n’approuvez pas ces pratiques. Mais justement, agissez donc pour ça change.

En plus que c’est un message plutôt insultant. Écoutez, vous savez bien que je ne suis pas pour la CAQ, mais quand François Legault dit qu’il n’est pas là pour réaliser la souveraineté, qu’est-ce qui vous permet de remettre en doute sa parole? Quel message doit-on comprendre? Quiconque a déjà été pour la souveraineté est discrédité à vos yeux pour servir le Québec à jamais? Raymond Bachand et Lyne Beauchamp aussi?  Et puis vous nous accusez de chercher à diviser les Québécois avec la souveraineté. N’est-ce pas exactement ce que le PLQ fait?

Je peux vous le dire d’expérience. Lâcher l’idée d’indépendance, c’est beaucoup plus facile que de l’embrasser. C’est très tentant, parfois, lorsqu’on voit l’apathie actuelle des Québécois. Bref, c’est très personnel, mais j’ai toujours eu plus de facilité à croire ceux qui disent avoir renoncé à la souveraineté que les nouveaux convertis. Ce n’est pas comme si les choses allaient bien pour nous, ce n’est pas comme si, dans l’état actuel des choses, ça ouvrait l’horizon d’une belle carrière politique que de devenir souverainiste. Après tout, le statu quo est bien plus facile à choisir qu’un projet à la réalisation hypothétique.

En définitive, cessez de prendre les gens pour des imbéciles. Défendez-les donc vos idées. Je ne doute pas que vous y croyez. Seulement, au lieu de me dire que «les Québécois ont d’autres priorités que la souveraineté, comme «l’économie-d’abord-oui», parlez-moi de ce pays que vous aimez. Arrêtez de faire passer ce qui n’est pas pour ce qui est.

Parce qu’en fait, à chaque fois que vous le faites, ça nous conforte encore plus dans notre idée qu’il en est de même de votre Plan Nord, de votre défense des intérêts du Québec ou de votre lutte contre la corruption. Que tout ça n’est en fait que de «l’astroturfing».

Votre tout dévoué, Claude Villeneuve

P.S. Pour votre proposition d’adhérer au parti libéral, je me vois dans l’obligation de la décliner. Ayant moi-même été un méchant souverainiste et, à vrai dire, l’étant encore, je comprends que je ne serai jamais considéré autrement que comme un citoyen de seconde zone de votre côté.

About these ads

13 Réponses to “Lettre à mes amis libéraux”

  1. Michel Rochette 22 décembre 2011 at 16 h 47 #

    Cher V,

    Tout ça pour ça.

    Ainsi, les péquistes ne font pas de salissage, dites-vous.

    La partielle de Bonaventure, malgré une victoire claire, laisse un goût amer par l’ampleur des opérations de dénigrement qu’on y a observées. Aucun moyen n’a été ménagé. Vous ne vous en souvenez plus ?

    – Des affiches en quantité industrielle de Nathalie Normandeau présentée comme une criminelle, apposées sur presque toutes nos pancartes et publicisant un site anonyme ;
    – Ce site web anonyme portant le nom « corruption libérale » attaquant l’intégrité du PLQ ;
    – Appels téléphoniques systématiques du PQ auprès des électeurs pour attaquer l’intégrité du PLQ et celle du candidat ;
    – Attaques incessantes de députés péquistes, notamment Pascal Bérubé sur les médias sociaux, visant l’intégrité et les convictions du candidat du PLQ ;
    – L’apparition d’une vidéo publicitaire attaquant l’intégrité du PLQ dès l’inscription sur Google du nom du candidat du PLQ ;
    – Lancement de la plus vaste campagne publicitaire nationale télévisée « non-électorale » de l’histoire du PQ, coïncidence, en pleine partielle ;
    – Cette campagne, diffusée aussi dans Bonaventure, attaquant l’intégrité du PLQ ;
    – Le PQ remettant en question, même à l’Assemblée nationale, l’intégrité du candidat du PLQ ;
    – Votre chef venant passer 9 jours (presque le tiers de la campagne) dans Bonaventure et remettant en question à plusieurs reprises l’intégrité du candidat du PLQ ;
    – Et, cerise sur le tout, dès le résultat connu, trois de vos députés qui remettent en question l’intelligence des électeurs en région ;

    – Évidemment, je sais, vous portez le foulard blanc…

    Quoi d’autres : François Legault n’est pas souverainiste, dites-vous.

    Ça fait sourire. Pendant la plus large partie de la partielle, vous avez présenté le candidat du PLQ comme un souverainiste parce qu’il avait payé une carte de membre du PQ il y a 10 ans. Mais François Legault, qui a été toute sa vie un fervent militant souverainiste «pressé», toujours souverainiste lorsqu’il a quitté le PQ il y a 2 ans, ne serait plus souverainiste aujourd’hui, simplement parce qu’il ne veut pas en parler. C’est d’une logique aussi claire que vos foulards blancs.

    Pour ce qui est du web en général, vous devriez vous garder une petite gêne.

    Faut-il rappeler le premier commentaire officiel du Parti québécois, sur Twitter, le jour du décès de Claude Béchard ? Il résume assez bien votre approche.

    • V 22 décembre 2011 at 18 h 01 #

      Merci M. Rochette!

      CQFD : L’argumentaire du PLQ se résume toujours à «Tous les autres le font!»

      Je remarque également que vous n’arrivez pas à établir le moindre lien entre la moitié de vos affirmations et un acteur du Parti Québécois. Vous confondez plusieurs actions d’autres groupes avec celles du PQ. Mais je sais que ça vous arrange de le présenter ainsi et que vous avez l’habitude, au PLQ, de vous «arranger» avec la vérité. Ceci dit, merci d’attribuer une telle efficacité aux souverainistes!

      Je cherche également l’endroit où j’ai écrit dans mon article que le PQ ne faisait pas de salissage. Je disais que vous passez votre temps à vous en plaindre alors que vous en êtes en fait les maîtres, rien de plus. Vous faites sans doute de la projection.

      Quant au fait que nous aurions fait passer votre candidat pour un souverainiste, je reconnais votre habituelle habileté, généralement répandue au parti libéral mais qui vous est particulière, M. Rochette, à jouer avec les mots. Le PQ n’a jamais dit que votre candidat était un souverainiste. Le PQ a dit que votre candidat n’était pas conséquent et qu’il avait abandonné ses convictions. Comme on le dit de François Legault également.

      Quant à l’anecdote malencontreuse entourant M. Béchard, vous omettez commodément de dire qu’elle est survenue APRÈS l’annonce de sa démission, mais AVANT celle de son décès. Néanmoins inacceptable, elle fût rapidement corrigée par les responsables du Parti Québécois et suivie d’excuses formelles, de ma part comme de celles de Jonathan Valois, alors président du Parti. Reconnaître une erreur, la corriger et s’en excuser, ce n’est pas de votre part que l’on verrait ça, M. Rochette, n’est-ce pas? (Nicole Lamoureux attend toujours…) Vous devriez essayer, votre crédibilité n’en serait qu’augmentée, parce que pour l’instant, même vos collègues n’osent pas vous défendre en privé… Je me souviens également que, lors d’un échange direct avec votre collègue Nicolas Rochette, nous nous étions tout deux engagés à ne pas en faire toute une histoire, le PQ s’étant très rapidement amendé et par respect pour M. Béchard. Faire de la politique sur le dos d’une personne décédée, c’est assez cheap, effectivement… Mais bon, ce ne sera pas la première ni la dernière fois qu’un libéral n’aura pas tenu parole.

      Ceci dit, question «petite gêne», à vous qui nous accusez de remettre en cause votre intégrité alors que votre parti passe son temps à lancer des attaques anonymes, je vais me permettre de vous le dire carrément : À votre place, j’irais me cacher. Ha non, c’est vrai, vous l’êtes déjà… Cessez de mélanger les choses. Il y a faire de la politique à visage découvert et prendre le risque de faire des erreurs et être capable de le reconnaître. Il y a le faire en cachette, de manière incompétente en plus, mais ne pas avoir à en payer le prix. Ça explique sans doute que vous ayez toujours un job.

      En terminant, merci M. Rochette. Je n’aurais jamais pensé trouver en vous un allié aussi puissant pour démontrer l’exactitude de mon billet.

      Merci encore et passez un joyeux Noël!

    • Jaques-Michel Desfossés 22 décembre 2011 at 18 h 09 #

      Pourquoi monsieur Rochette pleure sur l’intégrité du PLQ? Ils en ont une?

      • Olivier Gendreau 22 décembre 2011 at 19 h 08 #

        Claude, je ne veux pas te décevoir, mais le "Michel Rochette" qui t’a répondu, ça me surprendrait beaucoup que ce soit le directeur des communications du Parti libéral pour ces 2 raisons:

        1) Un haut placé du parti au gouvernement prendrait-il le temps de répondre à un blogue, plutôt que tenter de redresser le plan de communication déficient d’un parti en déroute?

        2) Jamais je ne croirai que non seulement un simple salarié du Parti libéral, mais plus précisément le directeur des communications possède une argumentation aussi minable, basée sur plusieurs affirmations associatives non prouvées (peut-être vraies, mais aucune source crédible citée) et aussi négatives.

        En somme, ton billet est excellent, mais la réponse de "Michel Rochette" me fait sourire. Ça ne serait pas un de tes amis qui l’a écrit pour créé un "spin" ;)

      • V 22 décembre 2011 at 19 h 35 #

        Écoute Olivier, aussi absurde que cela pourra te parraître, c’est bel et bien Michel Rochette du PLQ qui m’a répondu, avec son adresse et son avatar. Il a même écrit sur Twitter qu’il venait de publier son commentaire. Stranger than fiction!

        Je lisais son commentaire et je pouvais faire autrement que de penser aux milliers de personnes bloquées sur les ponts pendant qu’il prenait de son précieux temps pour me répondre.

        Effectivement, cet individu ne fait pas honneur à son parti. D’après moi, Chantale Landry a dormi sur la switch, au moment de l’embaucher.

  2. Guillaume Charette (le caféiste) 22 décembre 2011 at 17 h 27 #

    A-YOYE

    Intense! Merci :o) très rationnel, très vrai…

    Les militants, peu importe sous quelle bannière ils se battent se doivent de condamner ces pratiques, pratiques pas si difficiles à prouver, c’est bien ça le pire.

    Félicitations!

  3. Sébastien Marcil 22 décembre 2011 at 19 h 56 #

    J’ai des amis libéraux aussi. Mais diantre que c’est puéril des fois d’entendre l’argumentaire de ces derniers. Encore une fois, Rochette récidive.

    C’est triste de les voir incapables de parler du fond des choses, de délaisser l’analyse de surface, une fois de temps en temps.

    Leur argumentaire, c’est un jeu de dupe où personne n’y gagne, sauf le cynisme et l’écoeurement. Et, jusqu’à preuve du contraire, les statistiques montrent que quand les gens ne vont pas voter… ça avantage qui? "You bet".

    C’est exactement la même école de pensée que l’argumentaire de Jean Charest, qui accusait le PQ d’avoir dilapidé les fonds de la caisse de dépôt et qui rendait imputable Bernard Landry personnellement. "40 000 infirmières que le PQ a fait mettre à porte". Mais quand les libéraux sont au pouvoir, tiens donc, les résultats de la Caisse de dépôt sont historiquement mauvais, du jamais vu. "Nenenon, m’sieur. C’est pas la même chose".

    C’est triste. Triste. Triste.

    À la base de tout argumentaire, y’a généralement une prémisse d’honnêteté intellectuelle et malheureusement, on ne la voit pas chez les libéraux. J’aimerais la voir, sérieusement. La partisannerie prend toujours le dessus pour, au final, ne rien laisser d’autre.Le PQ, comme opposition, a d’ailleurs cette "petite gêne" de bien faire attention avant de critiquer, puisqu’il sait c’est quoi être au gouvernement. C’est tough des fois. Et souvent, ça va pas comme on veut. Non : Yves Bolduc n’est certainement pas criminellement responsable des listes d’attente et des morts dans les urgences vous dites, pas plus que Rochon ne l’était. Mais les libéraux eux, n’ont même pas la décence de surmonter ce genre de sophismes. En bon jargon, ce que les libéraux n’ont pas, on appelle cela : "Le sens de l’État". Je spécifie : PLQ de Jean Charest ne l’a pas.

  4. Jp 22 décembre 2011 at 20 h 28 #

    Que le PLQ continue de faire ses entourloupes pathétiques, c’est beaucoup trop plaisant de les prendre la main dans le sac.

    Quant à y être : M. Rochette merci pour les garderies libérales , vraiment merci!

  5. Jp 22 décembre 2011 at 21 h 09 #

    J’ajouterai que quelqu’un qui occupe un tel poste aurait dû comprendre qu’intervenir sur ce blogue ne donnerait rien sinon que du relief au billet.

    Quoiqu’il en soit, M. Rochette, Hugo D’Amours n’aurait pas commis une telle erreur… Si j’étais à votre place je m’inspirerais davantage de lui.

  6. Julien Beauregard 23 décembre 2011 at 4 h 37 #

    Ce qui me fascine dans tout ça, c’est qu’on se scandalise des stratégies de communication du Conservative Party of Canada alors qu’on voit ces mêmes pratiques en vigueur depuis 1998 au Québec, depuis qu’un de leurs membres éminents a traversé le pont d’or le menant sur un trône très provincial. Think big sti.

  7. Simone de Beauvoir est vivante 27 décembre 2011 at 2 h 00 #

    Le parti libéral dans toute sa splendeur et à vrai dire, son obscène décadence…toujours la faute des autres, jamais la leur…8 ans au pouvoir, malheureusement bientôt 9, et toujours le même disque…Quelle bande d’incompétents…Se diffuse dans l’air comme une odeur de fin de régime qui devient un peu plus âcre chaque jour. Vraiment, ce parti a fait son temps et la gifle qui l’attend sera du même style que celle reçue par les libéraux fédéraux…et personne, à part les petits amis du régime, ne les regrettera…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Better bilingual than honnest « V dans le bayou - 10 février 2012

    [...] du Parti libéral ont décidé, les élections approchant, de mettre fin à la pénitence de Michel Rochette et de lui redonner son ordinateur. Mais ce serait une conclusion hâtive et sans fondement, alors [...]

  2. Agir ou subir « V dans le bayou - 27 février 2012

    [...] PQ de faire du salissage (bouhouhou…), comme si le PLQ était lui-même blanc comme neige; faire de l’astroturfing en diffusant des vidéos truqués sur Internet; acheter des mots-clés sur Google pour détourner les gens des vraies sources d’information [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 626 autres abonnés